hamadozoundi

Stage de bronze
Hamado zoundi

À la découverte du bronze, un art

Chaque été, Hamado Zoundi parcourt la France et la Belgique durant 2 mois pour exposer et enseigner la technique du bronze et de la cire perdue. Il organise des stages de bronze de 3 à 5 jours, en petits groupes et partage son savoir sur les routes.

Hamado Zoundi est également impliqué dans l’association Fô-Gninta, une ONG burkinabé centrée sur le développement intégré au niveau communautaire et à laquelle il reverse 10% de ses bénéfices.

Durée

Stage sur 3 ou 5 jours en fonction des disponibilités des participants.

Réalisation

Une petite pièce de découverte et une autre limitée à 25 cm et 2 kg.

Technique

Technique de la cire perdue : modelage de la cire, moulage, récupération de la cire, coulage du bronze, limage et patinage de la pièce.

Publics

Ados/Adultes, Débutant / Initié.

Conditions

  • Un minimum de 5 participants est souhaité et un maximum de 12
  • Les repas sont généralement pris en commun
  • L’hébergement n’est pas pris en compte
  • Le stage se déroule à l’intérieur et à l’extérieur ou seulement à l’extérieur en fonction du temps

La technique

Datant de plusieurs millénaires, la technique de la cire perdue est toujours utilisée telle quelle par les bronziers africains.

Lors de nos 3 ou 5 jours de stage vous allez découvrir cette technique dans toutes ses finesses et vous rentrerez à la fin du stage avec un objet d’art en bronze, coulé de vos propres mains.

La première étape consiste à réaliser un modèle en cire. Une fois le modèle fini, des jets sont placés à même la cire pour conduire le bronze liquide dans la pièce. Un mélange de terre glaise et de crottin de cheval appelé « banko » forme le moule autour des objets en cire (nous travaillerons avec des gants ). Le banko est appliqué en deux couches.

Les moules sont ensuite mis à sécher au soleil. Une fois secs, ils peuvent être cuits et la cire est récupérée. Les moules sont alors prêts à recevoir le bronze en fusion. Coulé à une température de plus de 1000°C, le bronze viendra former votre sculpture. Une fois le bronze coulé, les moules sont refroidis puis cassés.

Vous découvrirez enfin votre pièce en bronze qui devra encore être limée et patinée pour obtenir une pièce finie.

Déroulement du
Stage de Bronze

Première séance

  • Confection de la figurine en cire naturelle
    d’abeille (modelage, façonnage, reliefs, détails,
    signature). Nécessite parfois deux séances.

Deuxième séance

  • Préparation de la terre, confection du moule (1er
    moulage en terre, séchage puis 2ème couche).

Troisième séance

  • Récupération de la cire, cuisson des moules, fonte
    du bronze, coulage, démoulage et nettoyage.

Quatrième & Cinquième séance

  • Limage et ponçage de la pièce en bronze.
Hamado Zoundi stage de bronze

Matériel fourni

  • Cire d’abeille (+/- 500gr par personne)
  • Argile + crottin d’âne
  • Bronze = cuivre (robinet, poignée de porte…)
    + zinc (poignée porte, poignée de robinet,
    gouttière …)
  • Charbon de bois 10kg
  • Bois

Le bronze est un métal des plus résistants. Alliage
de cuivre et d’étain, la corrosion ne l’altère pas,
assurant sa conservation à travers le temps.

Inscrivez-vous directement Participer au prochain stage de bronze

Que vous soyez en famille ou entre amis, venez apprendre les techniques de fabrication et réaliser une sculpture de Bronze !

Remplissez le formulaire d’inscription, ci-contre.
Nous vous donnerons une réponse dans les plus brefs délais.

Historique du bronze et de la technique ancestrale de « la cire perdue »

L’art de la fonte du bronze au Burkina Faso trouve des fondements historiques.

Au XIème siècle, les mossis, après avoir été chassés de la région du lac Tchad et à l’issue dune longue migration qui les amènera du côté du Ghana, se seraient installés dans ce qui constitue aujourd’hui l’actuel Burkina Faso. Au cours de ce siècle, sont fondés les premiers Royaumes mossis de Tenkodogo, d’Obritenga et de Ouagadougou.

Au sommet de la hiérarchie mossie, se trouve le Moro Naba – l’Empereur – vénéré comme un dieu car symbolisant le Soleil. C’est dans ce contexte qu’intervient la famille Dermé, caste de forgerons maliens, et grands cavaliers, immigrant au Burkina. Le Moro Naba accepte alors l’installation de ces maîtres forgerons, dans un quartier situé au nord de Ouagadougou, à Dapoya.

En contrepartie, ils se mettent à travailler pour l’Empereur mossi. D’ailleurs, après chaque nouvelle nomination du Moro Naba, un maître de cette caste est désigné pour se rendre tous les matins à la cour de l’Empereur où il observera le visage du nouveau Naba lors de ses sorties. Le visage du Naba ainsi réalisé sera conservé dans un lieu de la région de Loumbila, à l’est de Ougadougou, afin de préserver et de transmettre l’histoire des ancêtres.

Aujourdhui, des descendants de la famille Dermé résident toujours dans ce quartier appelé Yongsin (de Yongsé, fondeur). Ils perpétuent ces techniques traditionnelles héritées de générations en générations, en confectionnant leurs pièces selon la méthode de FONTE A LA CIRE PERDUE.

– Joseph Badoi Gouroussi

Les étapes

  1. Moulage de la cire
  2. Préparation de la terre et moulage
  3. Séchage des moules et récupération de la cire,
  4. Préparation du four pour fondre le bronze (à gaz ou au feu de bois)
  5. Coulage
  6. Cassage des moules et découverte de la pièce en bronze
Hamado Zoundi Stage de Bronze - le moulage
Hamado Zoundi - Stage de Bronze réalisation